Samé Motive

 

Présentation

Samé Motive est un projet de développement pour l’assainissement en Casamance au Sud du Sénégal. Ce projet est géré par six élèves de l’ESPCI ParisTech (promotion 131) et un élève de l’ISCOM.

Le but du projet est dans un premier temps de construire des latrines écologiques dotées du système ECOSAN dans le village de Samé, puis à long terme, de créer une micro entreprise capable d’installer ce type de latrines dans la région.

Problématique

« Le manque de latrines tue » (Action Contre la Faim) ; en effet, l’absence de latrines ou l’existence d’installations défectueuses est un réel problème en Afrique subsaharienne. C’est tout d’abord un problème de santé : la diarrhée, le choléra et de nombreuses maladies se transmettent à cause du manque d’hygiène. C’est également un problème de pudeur, et particulièrement chez les femmes ; l’absence de latrines dans les écoles explique en partie le faible taux de scolarisation des jeunes filles.

Lors de notre premier voyage en Aout 2013, nous avons voulu nous assurer de la présence d’un réel besoin de latrines dans le village de Samé. Nous avons constaté l’état des installations présentes et réalisé des visites dans chacune des concessions du village afin d’évaluer les problématiques locales. Les latrines offrent très peu voire aucune intimité et sont creusées à même le sol, parfois jusqu’au niveau des nappes phréatiques. Le village rencontre aussi quelques soucis pour l’agriculture avec des rendements en chute ces dernières années. Les habitants se sont montrés très concernés par le projet qui leur a finalement été présenté.

Le projet

Notre objectif est de répondre à ce besoin au village de Samé, mais surtout de former des habitants à la construction de latrines sèches fonctionnant selon le principe ECOSAN. Ce système, exploitable avec des matériaux locaux, présente plusieurs avantages :

- Agraire, les déchets solides et l’urine sont récupérés et traités séparément pour servir d’engrais

- Hygiénique, présence d’un point d’eau et utilisation de savon préparé localement par les femmes

- Intimité avec la présence d’une cabine protégée

- Environnemental, par l’isolation de la cuve et de la terre

Le choix du village de Samé n’est pas anodin : Monsieur Abou Diallo, inspecteur de l’académie de Sédhiou, nous a certifié que la population s’investira, et que le corps professoral était très réceptif. Cet engagement nous a été confirmé lors de nos différentes missions.

Haut de page