Le système EcoSan

EcoSan pour Ecological Sanitation, est décrit comme une approche de l’assainissement valorisant le recyclage des déchets humains. L’objectif est de créer une boucle saine entre les domaines de l’assainissement et de l’agriculture, tout en réduisant les risques sanitaires et environnementaux.

La réutilisation des déchets humains dans l’agriculture n’est pas une pratique récente mais elle est peu rencontrée de nos jours dans les dispositifs d’assainissement, principalement pour des raisons de volume. Pourtant, l’urine est un bon engrais contenant notamment phosphore et azote et la richesse en matière organique des fèces en fait un très bon amendement pour les sols.

Un des exemples les plus courants de l’application de ce principe sont les latrines sèches à diversion d’urine, qui permettent la collecte des déchets solides et liquides dans des endroits séparés. Ceux-ci sont ensuite traités et stockés pour être transformés en engrais.

Dans des conditions ou l’accès à l’assainissement est difficile, ce type de latrine a plusieurs avantages : un cout de reviens réduit à long terme grâce à une utilisation par cycle, une isolation des déchets évitant la contamination des sols et la propagation des maladies, des conditions d’hygiène et d’intimité plus satisfaisantes et des odeurs réduites.

Plus d’informations sur la démarche EcoSan et ses applications sur le site de référence d’EcoSanRes (anglais)

Haut de page



À lire aussi...

La première latrine de Samé Motive !

La première latrine du projet Samé Motive a été construite en avril 2014 dans la concession du chef du village. Les habitants du village ont (...) 

> Lire la suite...

Un moule pour les dalles à diversion

Lors du troisième voyage un moule pour les dalles à diversion d’urine a été réalisé par un soudeur de Djirédji pour la somme de 22 500 FCFA : (...) 

> Lire la suite...